L’attaque, à l’heure de pointe, aurait pu être catastrophique. Mais il semble que la veste rudimentaire que portait l’auteur présumé de la tentative d’attentat qui a secoué un tunnel du métro de New York, entre la gare de Port Authority et Times Square,

lundi matin, n’a que partiellement explosé. Trois personnes ont été légèrement blessées. Le suspect, lui, a été hospitalisé avec des blessures graves à l’abdomen mais il devrait survivre, selon les autorités.

Un ressortissant du Bangladesh

La police a identifié l’auteur présumé de l’attaque. Il s’agit d’Akayed Ullah, 27 ans, qui résidait à Brooklyn. Selon des informations de l’agence AP et du New York Post, qui n’ont pas été confirmées officiellement, le suspect serait un chauffeur de taxi originaire du Bangladesh. Il serait arrivé aux Etats-Unis en 2010 avec un visa F-4, réservé au rapprochement familial.

L’influence de Daesh

Selon AP, l’auteur aurait été «inspiré par Daesh» mais pas directement piloté. Il n’y a pas, à ce stade, de signes de communications entre le suspect et l’organisation djihadiste. Il aurait déclaré aux policiers à l’hôpital avoir agi par vengeance en raison des «bombardements dans son pays», sans autre précision, selon le New York Post.

Une photo publiée par le New York Post montre le suspect au sol, avec une veste explosive attachée par du velcro et des attaches rapide en plastique («zip ties»). Selon chef de la police, James O’Neill, cet «engin explosif rudimentaire», a explosé prématurément. Sur une vidéo publiée par le New York Post, on voit voit un homme avec une capuche marchant dans le tunnel, avec beaucoup de monde devant et derrière lui, jusqu’à ce qu’apparaisse de la fumée, apparemment au moment de l’explosion.

Etiquette: ; ;