Jean-Luc Mélenchon se définit comme « un indépendantiste français », dans un entretien aux Echos consacré à l’avenir de l’Union européenne, et juge que la France devrait pouvoir conserver sa contribution nette au budget de l’UE lorsqu’elle est en déficit excessif.

« Le mot « souverainisme » nous aurait convenu s’il n’avait pas été utilisé dans un sens nationaliste qui ne convient pas à notre façon de voir. Si je suis souverainiste, c’est au sens de la souveraineté du peuple. Je suis plutôt un indépendantiste français », explique M. Mélenchon.