Lundi soir, le département américain de la Défense a mis en doute,  la décision de la Russie de retirer ses troupes du conflit en Syrie.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue par le porte-parole du Pentagone, le colonel Robert Manning, au siège du département de la Défense à Washington.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi le retrait des unités militaires de son pays de la Syrie, a rapporté l’agence de presse russe « RIA Novosti ».

Manning a déclaré, à cet égard : « Les commentaires russes sur le retrait de leurs unités de Syrie ne sont pas conformes à la réduction réelle de leurs troupes ».

« Cette décision n’influera pas sur les priorités des Etats-Unis en Syrie », a-t-il ajouté.

Il a indiqué que « la coalition poursuivra sa tâche en Syrie, afin de soutenir les forces locales sur le terrain pour achever la défaite militaire de Daech, rétablir la stabilité dans les zones libérées, et permettre aux Syriens déplacés et aux réfugiés de rentrer. »

Etiquette: ; ;