Selon des témoins, des inconnus armés  ont assassiné mardi un imam d’une mosquée dans la province d’Aden, dans le sud du Yémen.

Des inconnus à bord d’une moto ont ouvert le feu sur Fayez Fouad, l’imam de la mosquée ‘Abd ar-Rahmân ibn ‘Awf Fouad, après sa sortie de la prière de midi dans la ville de Mansoura dans la province d’Aden.

Certains citoyens ont tenté de secourir l’imam en le transférant dans un hôpital voisin, mais il est décédé avant d’arriver à l’hôpital.

Jusqu’à 12h45 GMT, il n’y a eu aucun commentaire officiel sur l’incident et aucune partie n’a revendiqué la responsabilité de l’assassinat.

La vague d’assassinats contre les militaires, les éléments de la résistance populaire, les prédicateurs et les imams avait substantiellement baissé à Aden ; la capitale provisoire du Yémen, à la suite de campagnes d’arrestations effectuées par les services de sécurité contre les sites et les repaires des groupes armés.

Les assassinats ont toutefois resurgi, ces dernières semaines, ramenant la ville côtière à l’instabilité et à l’insécurité.

Le Yémen pâtit des répercussions humanitaires et économiques de la guerre qui le déchire depuis plus de trois ans.

Depuis 2014, les combats avaient opposé les Houthis et les forces loyales à l’ancien l’armée yéménite Ali Abdallah Saleh à la coalition arabe, dirigée par l’Arabie saoudite.

Le 4 décembre, la donne s’est compliquée et la guerre a pris un tournant critique quand les Houthis ont assassiné leur allié de longue date Ali Abdallah Saleh dans la capitale Sanaa.

Etiquette: ; ;