Le sujet de Crimée n’est pas à discuter, a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitry Peskov.

Plus tôt, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait déclaré que les Etats-Unis veulent revenir à la question de la Crimée, mais le thème prioritaire pour Washington est le règlement de la situation dans le Donbass.

«En ce qui concerne la Crimée, il n’y a rien à ajouter. Ce sujet n’est en aucun cas à être soumis à toute discussion», dit Peskov, en répondant à une demande de commentaires sur les propos de Tillerson.

Rappelons-nous qu’à la fin d’octobre, Peskov avait déjà abordé le sujet de la Crimée.
Il faut également ajouter qu’en juillet, le président ukrainien Porochenko a déclaré que c’est l’Europe qui doit rendre la Crimée à l’Ukraine. Avec cela, l’Ukraine elle-même n’abandonne pas les tentatives de retour de la Crimée, en prenant des mesures de plus en plus absurdes.
En juin, Porochenko a chargé la Commission constitutionnelle de rédiger un projet sur le statut de la Crimée. En fait, la Crimée a reconnu le territoire de la Russie même par le Tribunal international des Nations Unies.

Etiquette: ; ; ;