Dans un entretien accordé à France 24, le président bolivien Evo Morales revient sur l’Accord de Paris sur le climat, menacé depuis le retrait des Etats-Unis,

Для плеера требуется установить Flash Player

sur les premières mesures de la présidence Trump, ainsi que sur la récente modification de la Constitution bolivienne, qui lui permet de se présenter à nouveau à la présidence en 2019.

Notons ici que le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris a été jugé par l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry, en cqualifiant cet acte comme honteu.

Etiquette: ; ;