Le Canada a approuvé la vente d’armements à l’Ukraine, malgré les critiques formulées par la Russie, ainsi que par de nombreux politiciens européens.

L’ambassadeur d’Ukraine au Canada, Andreï Chevtchenko, a confirmé qu’Ottawa avait autorisé des entreprises du pays à fournir des armes à Kiev.

«Avant 2014, je n’aurais jamais cru me réjouir en apprenant la nouvelle de livraisons d’armements à l’Ukraine […] Maintenant je sais que par le fait même de leur présence, ces armes sont capables de rapprocher la conclusion de la paix en Ukraine», a-t-il écrit sur sa page Twitter.

La Russie s’élève vigoureusement contre les livraisons d’armes à l’Ukraine, estimant qu’elles ne feront qu’aggraver le conflit dans le Donbass. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a souligné que ces livraisons compliqueraient l’application des accords de Minsk.

La majorité des politiciens européens se sont également opposés à ce que des armes soient fournies à Kiev. Ainsi, le Président allemand Frank-Walter Steinmeier a mis en garde contre une telle issue de la crise, risquée et contre-productive.Le journal officiel du gouvernement canadien, La Gazette du Canada, avait précédemment annoncé qu’Ottawa avait approuvé la livraison d’armes létales en Ukraine.

Le conflit militaire dans le Donbass, à l’est de l’Ukraine, se poursuit depuis 2014, année où les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les Républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Ces régions n’ont pas accepté le coup d’État survenu à Kiev en février 2014. Selon les données des Nations unies, le conflit a déjà fait plus de 10.000 victimes.

Etiquette: ; ;