La Russie a éliminé les terroristes dans leur repaire et ne les a pas laissés partir en Europe, a déclaré Asya Ivanova, une journaliste de l’agence bulgare du News Front, dans l’interview à l’agence de presse « Krasnaya vesna » (Printemps rouge) le 14 décembre.

« La Russie n’a pas laissé entrer les terroristes dans mon pays », a commenté Ivanova les déclarations du président russe Vladimir Poutine lors d’une grande conférence de presse sur l’achèvement de l’opération militaire russe en Syrie.

Ivanova a parlé du problème des réfugiés du Moyen-Orient en Bulgarie. Selon elle, au cas où la Russie n’avait pas arrêté les terroristes en Syrie, le problème avec eux pourrait sérieusement s’aggraver. « Nous sommes pris en sandwich entre l’Est et l’Ouest, donc toutes ces tendances sont extrêmement importantes pour nous », résume-t-elle.

La journaliste a noté que la Russie et la Bulgarie sont liées par des liens historiques profonds et que c’est grâce à elles qu’les Etats ont réussi à normaliser leurs relations multiratérales.

Etiquette: ;