La police italienne a annoncé aujourd’hui avoir mené en Sicile des perquisitions aux domiciles et dans les sociétés de partenaires de Matteo Messina Denaro, à la recherche de planques où pourrait se cacher ce parrain considéré comme le boss de Cosa Nostra.

Quelque 200 policiers ont fouillé des fermes et des entrepôts appartenant à une trentaine de gangsters présumés dans et autour de Castelveltrano, ville de Sicile dont le boss est originaire, selon un communiqué de la police.

Les noms de ces suspects sont tous apparus lors d’écoutes téléphoniques ou dans le récit de mafieux repentis.Les enquêteurs recherchaient tout particulièrement « des grottes, cavernes ou même bunkers construits dans les bâtiments », où pourrait se cacher Matteo Messina Denaro, surnommé « Diabolik », a précisé le quotidien La Repubblica.

Matteo Messina Denaro, 55 ans et recherché depuis 1993, est désormais considéré comme le successeur des grands boss historiques de Cosa Nostra (la mafia sicilienne), Toto Riina et Bernardo Provenzano, décédés récemment en prison.Ancienne gâchette de Cosa Nostra, il a déjà été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtres.

Il est connu à la fois comme un tueur brutal et arrogant mais aussi un play-boy séducteur et passionné de voitures de luxe. La seule photo connue de lui remonte au début des années 1990.Depuis les années 2000, la police italienne multiplie les arrestations et les saisies dans son entourage, dans une stratégie d’isolement qui ne porte pour l’instant pas ses fruits.En 2015, la police a découvert qu’il délaissait les méthodes modernes de communication pour transmettre ses ordres à ses hommes via les traditionnels « pizzini », ces petits papiers contenant des messages souvent codés.

Etiquette: ;