Les livraisons d’armes létales en Ukraine effectuées par les États-Unis et le Canada pourraient pousser Kiev à pencher pour des options militaires dans le Donbass, estime le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie a mis en garde sur le fait que les livraisons canadiennes et états-uniennes d’armes létales en Ukraine poussaient Kiev vers de «nouvelles aventures» dans le Donbass.

«Il est évident que le « gavage » de l’Ukraine par du matériel de guerre américain et canadien pousse son gouvernement, en sabotant un règlement pacifique des divergences actuelles à l’est du pays, vers de nouvelles aventures militaires. À Washington et à Ottawa, on doit comprendre que le conflit dans le Donbass, résultant du coup d’État à Kiev, n’est pas à résoudre par des moyens militaires. Au demeurant, ceux qui donneront des armes aux assassins seront également responsables des vies perdues», a déclaré ce jeudi dans un communiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

La Russie s’élève ainsi vigoureusement contre les livraisons d’armes à l’Ukraine, estimant qu’elles ne feront qu’aggraver le conflit dans le Donbass. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a souligné que ces livraisons compliqueraient l’application des accords de Minsk.La majorité des politiciens européens se sont également opposés à ce que des armes soient fournies à Kiev. Ainsi, le Président allemand Frank-Walter Steinmeier a mis en garde contre une telle issue de la crise, risquée et contre-productive.

Etiquette: ; ;