La police militaire néerlandaise a tiré vendredi sur un homme armé d’un couteau à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol où la situation est désormais « sûre », a-t-elle indiqué sur Twitter.

Un homme a été la cible de tirs « par la police militaire à Schiphol après qu’il a proféré des menaces avec un couteau. Situation sûre », a tweeté la police militaire, ajoutant avoir « maîtrisé, arrêté et évacué » l’individu.

Le Schiphol Plaza, vaste hall d’entrée de l’aéroport et centre commercial, a été évacué, a fait savoir à l’AFP Tom Goemans, chargé de communication. Avant d’être à nouveau accessible aux passagers vers 17h30 (16h30 GMT).

« Une petite partie est encore occupée par la police militaire », a précisé l’aéroport sur son compte Twitter. « La circulation aérienne n’a connu aucune perturbation à la suite de cet incident. »

Circulant sous cette plateforme, les trains depuis et vers Schiphol avaient été arrêtés par mesure de sécurité. Mais ces « restrictions sont passées », a annoncé la compagnie ferroviaire néerlandaise NS sur son site. « Les retards se réduisent. Les trains rouleront à nouveau normalement vers 17h30. »

Aux abords d’Amsterdam, l’aéroport de Schiphol est une des plus importantes plaques tournantes du trafic aérien en Europe.

Il avait été évacué en avril 2016, tard dans la nuit, quelques semaines seulement après les attentats-suicides dans le métro et l’aéroport de Bruxelles. L’alerte avait été provoquée par un sans-abri.

En novembre 2016, c’est l’aéroport de Rotterdam qui avait été la cible d’une menace terroriste avérée. Finalement, ce signalement s’était lui aussi révélé sans conséquences.

Etiquette: