La décision américaine de mettre fin à la protection de la neutralité du Net risque, à terme, de fragiliser la règlementation de l’Union européenne en la matière, préservée jusque-là.

 
Для плеера требуется установить Flash Player

Enterrée d’un côté de l’Atlantique, toujours vivace de l’autre. Aux États-Unis, la neutralité du Net, c’est fini. La Commission fédérale des communications (FCC), sous l’impulsion de son très trumpien président Ajit Pai, est revenue, jeudi 14 décembre, sur ce principe de l’ère Obama censé garantir que les géants des télécoms traitent de manière égale tous les contenus qui transitent par leur tuyaux.

Etiquette: ;