Un rapport économique, rendu public jeudi, prévoit que les dépenses mondiales concernant la sécurité de l’information atteindront les 96.3 milliards de dollars en 2018.

Il ressort du rapport, publié par l’entreprise américaine des études et des recherches internationales « Gartner », que le chiffre prévu enregistrerait une hausse de 8% en 2018 par rapport aux dépenses de 2017, évaluées à 89.13 milliards de dollars, contre 82.22 milliards de dollars en 2016.

Gartner a également relevé, dans son rapport, que les entreprises coordonnent davantage au niveau des produits et des solutions de la sécurité de l’information, en vue de s’adapter aux cadres qui régissent le secteur et au changements dans la mentalité des clients, devenus plus conscients des menaces sécuritaires émergentes.

D’autre part, la société a souligné que les services de la sécurité de l’information constituent la majeure partie des dépenses avec près de 57.7 milliards de dollars prévus en 2018, contre 53 milliards de dollars en 2017 et 48.7 milliards en 2016.

Le directeur des études à Gartner, Ruggero Contu, a indiqué, dans un communiqué, que « les réactions des sociétés à l’égard des différentes violations sécuritaires sont à l’origine de la plus grande part des dépenses consacrées à la sécurité de l’information ».

Contu a ajouté que « les cybers attaques sont devenues plus dangereuses et le piratage des données affecte beaucoup le secteur des entreprises partout dans le monde ».

Gartner prévoit, d’un autre côté, que le nombre des entreprises qui investissent dans les produits de protection des données s’élève de 60 %, d’ici 2020, par rapport au nombre actuel, qui représente près de 35 %.

La compagnie Gartner, inscrite dans la bourse de New York, est l’une des entreprises leaders dans le domaine des consultations et des études. Elle siège dans la ville de Stamford de l’Etat américain de Connecticut et présente ses services à près de 11 mille entreprises réparties dans 100 pays au monde.

Etiquette: