À côté de son nucléaire militaire, la Corée du Nord développe des armes biologiques et chimiques, a déclaré le ministre japonais des Affaires étrangères dans son discours prononcé au Conseil de sécurité de l’Onu.

Pyongyang est en train de mettre au point des armes biologiques et chimiques, a annoncé le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, au Conseil de sécurité de l’Onu.

«La Corée du Nord représente un menace également parce qu’elle a la possibilité de développer d’autres types d’armes de destruction massive, comme des armes biologiques et chimiques.»

Ce vendredi, le Conseil de sécurité de l’Onu s’est réuni à l’occasion d’une rencontre ministérielle pour discuter des mesures de renforcement des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord, y compris d’une proposition pour lui imposer un blocus naval, en raison de la poursuite du développement de son programme de missiles nucléaires.

Les tensions autour de la péninsule coréenne sont montées d’un cran après que la Corée du Nord a procédé fin novembre à un nouveau tir de missile balistique. Les États-Unis et la Corée du Sud ont, à leur tour, lancé des exercices militaires d’envergure. Des médias sud-coréens ont cependant annoncé que Séoul et Washington n’envisageaient pas de mener des opérations militaires contre la Corée du Nord, ni de lui imposer un blocus naval.

Etiquette: ;