Les forces de sécurité gabonaises ont effectué plusieurs dizaines d’arrestations dimanche à Libreville, suite à une attaque à couteau à connotation islamiste, qui a fait deux blessés.

Des éléments de la police et de la gendarmerie se sont rendus aux premières heures de la matinée au « village artisanal », marché pour touristes où un Nigérien avait poignardé deux Danois la veille, aux cris de « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand). Tous les commerçants du marché – presque tous originaires d’Afrique de l’Ouest – ont été arrêtés, au total plusieurs dizaines de personnes, tous des hommes. Le ministre de la Défense, Étienne Massard, était présent sur place.