La Pologne ne lie pas l’exigence de réparations militaires pour les dommages infligés par les troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale, avec le refus de l’Allemagne de construire le gazoduc « Nord Stream 2 », a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

« Les deux questions sont très importantes pour la Pologne », a déclaré le chef du gouvernement, rapporte « Radio Pologne ».

Selon le Premier ministre polonais, le gazoduc entre la Russie et l’Allemagne peut isoler le partenaire stratégique de la Pologne – l’Ukraine – du marché du gaz; en même temps, ce projet-là est très dangereux pour Varsovie elle-même parce qu’il lie très étroitement l’Allemagne à la Russie et peut exposer la Pologne à une dictature des prix de la Russie.

Récemment, les médias d’Europe occidentale ont écrit que l’Allemagne pourrait abandonner l’idée de construire un gazoduc en échange du refus de la Pologne de bénéficier de réparations. Selon le chef du gouvernement polonais, ces deux problèmes ne sont pas à être mêlés. Il a noté que la Pologne ne recevait pas de réparations appropriées, ni de véritables indemnisations, contrairement aux pays qui souffraient beaucoup moins. Par conséquent, à son avis, cette question devrait revenir à l’ordre du jour des négociations polono-allemandes.

Mateusz Morawiecki a été investi adopté au poste du premier ministre, lundi 11 décembre, en remplacement de Beata Szydlo, qui obtient le poste de vice-Première ministre.

Etiquette: ; ;