Le premier ministre Prayuth Chan-ocha, chef de la junte militaire à la tête de la Thaïlande, a annoncé aujourd’hui qu’il allait lever l’interdiction de toute activité politique en vigueur depuis le coup d’État de mai 2014, ce qui permettra la tenue d’élections l’année prochaine.

Les grandes formations politiques du pays exhortent depuis des mois le gouvernement à lever l’interdiction faite aux partis de se préparer pour des élections.

Prayuth a déclaré que des élections générales auraient lieu en novembre 2018.

Etiquette: