En Ukraine, la «corruption effrénée» naît dans les rangs des dirigeants du pays, ont déclaré les membres du parti d’Angela Merkel « Union chrétienne-démocrate », Elmar Brok et Norbert Röttgen dans les commentaires pour la publication de l’édition allemande « Bild ».

Le député de Bundestag et le président du Comité de la politique étrangère de la UCD dans la convocation précédente Norbert Röttgen a déclaré que Petro Porochenko devait décider «s’il veut être président ou un oligarque – le pays ou l’argent».

Il a souligné que l’Ukraine devrait prendre « des mesures décisives contre la corruption rampante. Et cela doit commencer par la direction de l’Etat », a déclaré le politicien allemand.

Le député du Parlement européen et encore un représentant de lUCD Elmar Brok critique Porochenko pour des mesures insuffisantes dans la mise en œuvre de la politique de lutte contre la corruption. « Il n’y a pas de mise en œuvre complète des mesures anti-corruption », a déclaré Brock.

Il est particulièrement important du point de vue de Berlin qu’il y a des tentatives de faire pression sur le Bureau national de lutte contre la corruption de l’Ukraine (NABU), en particulier la tentative infructueuse de limiter l’indépendance du Bureau du Parlement que le « Bild » appelle «la seule institution indépendante de l’Ukraine».

La « Bild » rapporte également que la semaine prochaine un représentant de l’Allemagne à l’UE va arriver chez Porochenko pour lui expliquer « la gravité de la situation ».

Etiquette: ;