Donald Trump a menacé aujourd’hui de couper les vivres aux pays qui voteraient en faveur d’un projet de résolution à l’Assemblée générale des Nations unies rejetant la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël.

L’Assemblée générale siégera, fait exceptionnel, en séance spéciale demain à la demande d’Etats arabes et musulmans et se prononcera sur un texte demandant le retrait de la déclaration du 6 décembre de Donald Trump sur la ville sainte.

« Ils (nous) prennent des centaines de millions de dollars, même des milliards de dollars et puis ils votent contre nous. Eh bien, nous surveillerons ces votes. Laissons-les voter contre nous. On gagnera beaucoup d’argent. On s’en fiche », a déclaré le président américain à des journalistes à la Maison blanche. « Les Etats-Unis prendront les noms », avait déjà prévenu sur Twitter la représentante permanente des Etats-Unis à l’Onu, Nikki Haley.

Washington a opposé lundi son veto à un projet de résolution soumis au Conseil de sécurité appelant Donald Trump à revenir sur sa décision, ce qui a incité les Palestiniens à demander une réunion d’urgence de l’Assemblée générale de l’Onu. Les 14 autres pays membres du Conseil de sécurité ont tous voté en faveur du texte.

Le projet de résolution préparé par l’Egypte énonçait que les décisions portant sur le statut de Jérusalem n’ont aucune valeur légale et doivent être annulées.

Etiquette: ; ;