Le parlement russe a examiné l’accord sur l’élargissement de la base navale dans le port syrien de Tartous, soumis à la ratification par le Président il y a une semaine.

La Douma d’État (chambre basse du Parlement russe) a ratifié l’accord entre la Russie et la Syrie sur l’élargissement du territoire de la base navale russe de Tartous. Le document a été adopté à l’unanimité.

Mercredi 13 décembre, Vladimir Poutine a déposé à la Douma un projet de ratification de l’accord entre la Russie et la Syrie sur l’élargissement du territoire du point d’approvisionnement de la marine russe dans la zone du port de Tartous.

L’accord a été signé pour 49 ans et sera reconduit pour 25 ans si aucune partie ne manifeste son intention de le résilier.L’accord prévoit que la Russie pourrait déployer simultanément à Tartous 11 bâtiments de guerre au maximum, y compris des navires à propulsion nucléaire, à condition de respecter la sécurité écologique et nucléaire.

La base est remise à la Russie en usage gratuit.

Officiellement classifiée comme un point d’approvisionnement matériel et technique, la base logistique de la marine russe à Tartous existe depuis 1971 en vertu d’un accord entre la Syrie et l’URSS. Son installation sur le territoire d’une base navale syrienne a été destinée au ravitaillement et à la réparation des navires de la 5e escadre opérationnelle soviétique.

Après la désintégration de l’URSS, en 1991, la base a été maintenue, bien que l’escadre méditerranéenne ait cessé d’exister. Entre 1991 et 2007, des bâtiments de guerre russes faisaient de rares escales à Tartous pour se ravitailler en carburant et en denrées.En 2015, une rénovation de l’installation navale de Tartous a été lancée afin de pouvoir y faire mouiller des navires de premier (croiseurs ou destroyers) et de deuxième rangs (frégates).

Etiquette: ; ;