L’ancien eurodéputé Louis Aliot, vice-président du parti d’extrême droite français Front national et compagnon de sa présidente Marine Le Pen, a été inculpé vendredi pour « abus de confiance » dans l’affaire des emplois présumés fictifs d’assistants de députés européens du FN, a appris l’AFP de source judiciaire.

M. Aliot, député des Pyrénées-Orientales (sud), a été interrogé pour la première fois par un juge du pôle financier concernant l’emploi, de juillet 2014 à fin février 2015, de son ex-assistant parlementaire Laurent Salles déjà mis en examen (inculpé) pour « recel d’abus de confiance ».

« La justice politique de mon pays vient de déposer au pied du sapin un petit cadeau de Noël », a ironisé le député sur Twitter après sa mise en examen, dénonçant au passage la divulgation de cette information comme étant une « violation du secret de l’instruction ».

Etiquette: ;