Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi soir à Tel-Aviv pour protester contre ce qu’ils dénoncent comme la corruption du gouvernement.

Il s’agit du quatrième samedi consécutif au cours duquel se déroule une telle manifestation, baptisée « la marche de la honte ».

Les manifestants arboraient des pancartes appelant à la démission du Premier ministre Benjamin Netanyahu et des autres membres « corrompus » du gouvernement.

Une autre manifestation, à l’initiative de l’ex-ministre de la Défense Moshé Yaalon, vu aujourd’hui comme un adversaire de Netanyahu, a eu lieu à Jérusalem où des centaines de personnes ont défilé.

De son côté, Netanyahu se défend de tout méfait et assure être victime d’une campagne pour le chasser du pouvoir. Mardi, il avait laissé entendre que la police allait recommander au conseiller juridique du gouvernement de l’inculper mais qu’il n’y aurait pas de suites.

Etiquette: ;