Faisant le résumé des résultats de 2017 et décrivant l’avenir de la république, la présidente de la Lituanie Dalia Grybauskaite a déclaré dans une interview au portail Internet 15min qu’il est nécessaire de coopérer avec la Russie, mais pas de se battre.

Elle a noté que la Lituanie ne devrait pas abandonner ses propres valeurs, mais il faut comprendre que la situation géopolitique est en train de changer, donc, si nécessaire, on peut réviser la position sur certaines questions.

La présidente a également défini plusieurs conditions pour établir des relations avec la Russie, notamment le retour des territoires « occupés », le refus de recourir à la force dans leurs propres intérêts, la fin de la « corruption » des politiciens non seulement en Lituanie mais aussi dans toute l’Europe. .

« Nous essayons toujours d’être amis avec nos voisins, parce que nous ne les choisissons pas, mais le plus important est que la coopération aide à protéger les intérêts de l’Etat et de notre peuple », a-t-elle déclaré.

À son tour, la Russie a démenti à plusieurs reprises les accusations de son ingérence aux élections dans des pays différents, et le porte-parole du président russe Dmitri Peskov les a qualifiées comme «absolument vidés de faits». Le Kremlin a aussi souligné qu’ils ne nourrissent pas de plans d’agression contre la république.

Etiquette: ; ;