La Commission électorale russe a rejeté lundi la candidature de l’opposant Alexeï Navalny à la présidentielle du 18 mars prochain, invoquant sa condamnation judiciaire pour une affaire qu’il a de nouveau dénoncée comme « fabriquée » pour l’empêcher d’affronter Vladimir Poutine.

Lors d’une réunion publique, la Commission a voté à l’unanimité pour refuser le dossier présenté la veille au soir par le juriste de 41 ans à l’issue d’une journée de mobilisation de ses partisans.

Samedi, l’opposant de Vladimir Poutine avait officiellement déposé son dossier de candidature, en annonçant avoir obtenu le ralliement de 742 personnes, au-dessus du seuil des 500 nécessaire pour pouvoir se présenter.

Il accuse le Kremlin de torpiller sa candidature et appelle ses partisans à boycotter la présidentielle. « Nous annonçons une grève du vote. Nous appellerons tout le monde à boycotter ces élections. Nous ne reconnaissons pas les résultats de ces élections », a déclaré Navalny.

Avant d’ajouter dans une vidéo diffusée sur son site internet: « La procédure à laquelle nous sommes invités à prendre part n’est pas une élection. Seul Poutine et les candidats qu’il a personnellement choisi, ceux qui ne représentent pas la moindre menace, y prennent part. »

Etiquette: ;