Soutenues par des milices chiites pro-iraniennes, l’armée gouvernementale syrienne a amplifié sa progression dans le sud du pays, visant la dernière enclave encore tenue par la rébellion dans une zone située près des frontières israélienne et libanaise.

L’armée de Damas et ses alliés se sont rapprochés des fronts est et sud de Beït Djine, bénéficiant d’un appui aérien et de tirs d’artillerie d’une intensité considérable. Les forces gouvernementales disent avoir encerclé le village de Mughr al Mer, sur les contreforts du mont Hermon, alors que d’autres soldats avançaient vers Beït Djine. Cette enclave est la dernière que tiennent encore les insurgés au sud-ouest de Damas, zone connue sous le nom de Ghouta occidentale.

De source occidentale, des miliciens soutenus par Téhéran et des combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah, jouent un rôle majeur dans cette offensive. La présence de ces milices préoccupe Israël qui a multiplié ces dernières semaines les interventions aériennes contre des cibles soupçonnées de défendre les intérêts iraniens ou du Hezbollah.

Etiquette: ; ;