Le vice-Premier ministre russe en charge des Sports, Vitali Moutko, a suspendu ses fonctions de président de la Fédération russe de football. Il dit vouloir ainsi se défendre devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) après sa suspension à vie des Jeux olympiques, suite au scandale de dopage.

Для плеера требуется установить Flash Player

Un média russe avait évoqué sa possible démission, en raison de pressions de la FIFA, alors que la Russie s’apprête à accueillir le Mondial 2018. Vitali Moutko a précisé qu’il suspendait ses fonctions pour six mois, mais qu’il avait bien l’intention de continuer à superviser la préparation de la Coupe du Monde.

Le « monsieur sport » de Moscou est accusé par le CIO d’avoir contribué à la mise en place d’un système de dopage institutionnalisé en Russie. Le pays a été de fait suspendu pour les JO de Pyeongchang. Les athlètes russes, dit propres, pourront toutefois concourir, mais uniquement sous le drapeau olympique.

Etiquette: ;