La Corée du Nord, dont le programme spatial n’est selon certains experts qu’une couverture pour son programme balitique, prépare un nouveau lancement de satellite, rapporte ce mardi un journal sud-coréen.

Un neuvième train de sanctions a été adopté la semaine dernière par le Conseil de sécurité de l’ONU pour contraindre Pyongyang à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique interdits, mais aussi aux lancements de satellite.

« Nous avons récemment appris par différents canaux que le Nord a achevé un nouveau satellite appelé Kwangmyongsong-5 », a déclaré une source gouvernementale au quotidien Joongang Ilbo. « Leur projet est de mettre sur orbite un satellite équipé de caméras et d’instruments de télécommunication », a-t-elle ajouté.

Les renseignements sud-coréens pensent que ce satellite pourrait être lancé d’un lanceur mobile, et non du site de lancement habituel de Sohae.

L’article a été publié au lendemain de la publication d’un texte dans le Rodong Sinmun, organe officiel du parti au pouvoir en Corée du Nord, réaffirmant le droit de Pyongyang à lancer des satellites.

Le quotidien avance que les lancements nord-coréens de satellites sont « absolument » conformes à la Charte de l’ONU et au droit international relatifs aux programmes spatiaux.

Etiquette: