La Croatie et la Hongrie pour 2017 ont expulsé illégalement de leur territoire vers la Serbie environ 1,5 mille migrants, a déclaré aux journalistes le directeur du Centre serbe de protection et d’assistance aux demandeurs d’asile, Radoc Djurovic.

« La Croatie et la Hongrie expulsent des migrants vers le territoire de la Serbie, essayant de faire de notre pays une zone tampon. La Croatie, par exemple, envoie en Serbie 30 personnes par jour. Au total pour 2017, la Hongrie a expulsé vers la Serbie environ 1 000 migrants, la Croatie pour la même période a déporté 500 personnes. L’expulsion illégale de migrants est non seulement une violation des lois et règlements internationaux, mais aussi une violation des lois de l’UE et des accords de Schengen « , a déclaré Jurovic.

Auparavant, lors d’une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’OSCE à Vienne, Ivica Dacic, Premier vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Serbie, a appelé l’OSCE à résoudre le problème des migrants « avec toutes les mesures possibles ».

Grâce à la Serbie passe la soi-disant voie de migration des Balkans, sur laquelle environ 900 000 personnes ont voyagé au cours des trois dernières années. En outre, les forces combinées de l’armée et de la police de la Serbie pour l’année 2017 ont empêché plusieurs dizaines de milliers de tentatives de migrants de franchir illégalement la frontière. Dans le même temps, la plupart des réfugiés ne veulent pas rester en Serbie, cherchant à entrer dans l’Union européenne. À l’heure actuelle, plusieurs milliers de migrants attendent d’être envoyés dans l’UE.

Etiquette: ; ; ;