Les autorités espagnoles ont arrêté, mercredi, deux politiciens séparatistes dans la province de Catalogne, dans le Nord-est du pays, pour avoir refusé de témoigner dans le cadre d’une enquête menée à leur encontre.

La police a arrêté Marta Lorenz et Oriol Ciorana, membres du conseil municipal de Reus, située dans le sud de la province, et du parti d’extrême gauche la Candidature d’unité populaire (CUP), pour les conduire jeudi devant le tribunal.

Lorenz et Ciorana sont accusés « d’incitation à la haine contre la police ».

Les autorités espagnoles ont ouvert une enquête à l’encontre de Lorenz et Ciorana sur fond de leur participation à une manifestation contre les forces de police envoyées de Madrid pour empêcher le référendum illégal organisé par la province début octobre.

Quelques dirigeants régionaux, dont des ministres, des parlementaires et des responsables locaux, sont, également, jugés dans certaines affaires liées au référendum.

Etiquette: