L’armée israélienne a dispersé, mercredi, une manifestation organisée par des Palestiniens, au niveau de l’entrée nord de la ville de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Le correspondant de l’agence Anadolu a indiqué que des dizaines de palestiniens ont participé à une marche, organisée par des factions palestiniennes, et qui est partie de la région de Bab Zkak, au centre de la ville, en direction de l’entrée nord de la ville.

Les manifestants ont brandi des dizaines de drapeaux, des pays ayant voté en faveur de la Palestine lors de l’Assemblée générale de l’ONU, jeudi dernier.

Ils ont également dénoncé la décision américaine sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

L’armée israélienne a dispersé la manifestation en ayant recours aux balles en caoutchouc et aux grenades lacrymogènes, causant l’asphyxie à des dizaines de personnes.

Les forces israéliennes ont également arrêté Munther Amira, un activiste des comités de la résistance populaire, .

L’Assemblée générale des Nations unies a voté, jeudi dernier, à 128 voix pour la résolution sur Jérusalem, affirmant que la question de Jérusalem est une question de statut final, qui doit être résolue par des négociations directes entre les Palestiniens et les Israéliens, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Des manifestations ont lieu dans la plupart des villes palestiniennes, protestant contre la décision du président américain, Donald Trump, annoncée le 6 décembre courant, sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et le transfert de l’ambassade américaine à la ville occupée.

Etiquette: