L’ambassade des États-Unis en Turquie a annoncé la relance des services de visa pour les ressortissants turcs.

C’est ce qui ressort d’un communiqué diffusé jeudi par l’ambassade américaine à Ankara.

Selon l’ambassade, depuis le mois d’octobre, le gouvernement turc n’aurait pas mené d’enquête contre d’autres employés des missions américaines en Turquie, et aurait été fidèle à sa garantie de ne pas mettre en garde à vue ou de détenir ces employés, en raison des démarches qu’ils font et des personnes qu’ils contactent dans le cadre de leur fonction.

En outre, s’il veut mettre en garde à vue ou détenir un employé local des missions américaines, le gouvernement turc informerait, d’après l’ambassade, le gouvernement américain au préalable.

«À la lumière de ces garanties, le Département d’État américain estime que la situation sécuritaire en Turquie s’est suffisamment améliorée pour relancer les services de visa dans ce pays», lit-on dans le communiqué.

Il est prévu que l’ambassade de Turquie à Washington s’exprime sur le sujet.

Dans le cadre de l’enquête sur le complot du 17-25 Décembre 2013, organisé par l’organisation terroriste FETO, les autorités turques ont remarqué le lien entre un employé du consulat américain à Istanbul, Metin Topuz, et l’ancien procureur en fuite, Zekeriya Oz.

Topuz a été mis en détention pour «tentative de renverser l’ordre constitutionnel», «espionnage» et «tentative d’éliminer le gouvernement turc».

Le Département d’État américain avait réagi contre la démarche.

Le ministère turc des Affaires étrangères avait précisé que «Metin Topuz, mis en garde à vue le 25 septembre 2017, n’est pas un employé inscrit sur la liste officielle du personnel du consulat américain, et ne dispose d’aucune immunité diplomatique ou consulaire».

Le 8 octobre, les États-Unis ont suspendu l’octroi de visa aux ressortissants turcs non immigrants. L’ambassade de Turquie à Washington a fait pareil par la suite.

Etiquette: ; ;