La situation autour de l’ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili est une honte pour l’Ukraine. Cette opinion a été exprimée par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

« C’est une honte pour le peuple ukrainien : un étranger est à la tête des processus politiques et déstabilise la situation, est engagé dans des jeux sales et ne s’occupe que de la destruction. C’est aussi le problème du peuple géorgien. Le problème est ce qu’il est l’un des représentants de la Géorgie les plus populaire dans le monde et, c’est son comportement inadéquat qui sert à faire le protriat de toute la nation », a-t-elle déclaré dans un entretien à la « Komsomolskaya Pravda ».

Plus tôt, le président russe Vladimir Poutine avait déclaré que les actions récentes de Saakachvili sont un crachat dans le visage des peuples géorgien et ukrainien.

Au début du mois de décembre, comme nous avons vu, Saakachvili a été détenu dans le cadre de la procédure pénale ouverte en vertu de l’article «Assistance aux participants des organisations criminelles et dissimulation de leurs activités criminelles». L’ancien chef de la région d’Odessa accompagné des forces de l’ordre a été détenu et placé dans un minibus, mais ses partisans politiques ont été en mesure de le repousser de l’application de la loi.

Pendant plusieurs jours, le politicien s’est caché dans un camp de tentes près de l’immeuble de la Verkhovna Rada. Le soir du 8 décembre, il a été détenu à à la deuxième reprises. Saakashvili a passé environ deux jours en prison et a été libéré après la décision du tribunal. Évitant l’arrestation, l’ancien président de la Géorgie a demandé au président Petro Porochenko de démissionner volontairement et l’a comparé à la bière.

Etiquette: ; ; ;