La Mison Blanche a licencié les restes du comité chargé de conseiller le président américain sur la lutte contre le VIH/sida (PACHA), font savoir les médias américains vendredi.

Six membres du conseil avaient déjà démissionné en juin pour protester contre les politiques sanitaires de l’administration. Les dix derniers membres restants ont été licenciés, selon le Washington Post. Les contrats ont pris fin immédiatement, selon le quotidien qui cite l’épidémiologiste Patrick Sullivan. M. Sullivan a été nommé pour un mandat de quatre ans en mai 2016 sous d’administration de l’ancien président américain Barack Obama.

Trump n’a pas de stratégie pour faire face à l’épidémie

PACHA, fondé en 1995, fournit des avis à l’administration américaine au sujet des politiques, recherches de traitements et prévention du virus VIH et du sida. « L’administration Trump n’a pas de stratégie pour faire face à l’épidémie actuelle, ne cherche aucun avis d’expert pour formuler des politiques relatives au VIH », a déploré l’avocat Scott Schoettes défendant la cause des LGBT dans l’organisation Lambda Legal qui a démissionné cet été.

Seulement 40% des personnes vivant avec le VIH aux États-Unis ont accès à des traitements cruciaux pour leur survie.

Etiquette: