Depuis le 1er janvier 2017, 15 attentats ont été déjoués par les services antiterroristes.

Des projets ultra-violents, et toujours les mêmes cibles : des hauts lieux touristiques comme la Tour Eiffel, visée en septembre dernier, ou la cathédrale Notre-Dame, en juin. Autres cibles privilégiées : des bases militaires, ou encore des commissariats de police. Selon les chiffres officiels, 60% des terroristes présumés qui s’apprêtent à passer à l’acte ne sont ni fichés ni connus des services de renseignement. Aujourd’hui, 19 000 personnes en France sont signalées comme radicalisées, fichéEs S et surveillées.

Etiquette: ;