Le nombre de blessés palestiniens dans les affrontements avec l’armée israélienne dans la bande de Gaza, à Jérusalem et en Cisjordanie a dépassé les 300, a déclaré à Sputnik Ashraf al-Kedra, représentant du ministère de la Santé de la bande de Gaza.

Selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza et le Croissant-Rouge palestinien, 303 Palestiniens ont été blessés à Gaza, Jérusalem et en Cisjordanie dans les clashs avec les forces armées israéliennes.

«Le nombre de blessés dans la bande de Gaza se chiffre à 170 personnes, dont 50 ont été blessées par balles et transportées dans des hôpitaux de l’enclave, cinq ont reçu de graves blessures. 120 personnes de plus ont été intoxiquées par gaz lacrymogène, on leur a accordé l’aide nécessaire sur place», a expliqué à Sputnik le représentant du ministère de la Santé de la bande de Gaza Ashraf al-Kedra.

«Notre personnel a dispensé une assistance à 133 Palestiniens en Cisjordanie. Quatre d’entre eux ont reçu des blessures par balles», a déclaré Erab Al-Fukaha, représentante du Croissant-Rouge palestinien, ajoutant qu’encore des dizaines de personnes avaient été touchées par des balles en caoutchouc et intoxiquées par des gaz.

Le Président Donald Trump a annoncé le 6 décembre que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d’Israël et que l’ambassade américaine y serait transférée de Tel Aviv. L’initiative a provoqué la colère dans de nombreux pays — en Indonésie, dans le monde arabe, ainsi que des émeutes dans les territoires palestiniens. Des heurts entre manifestants et forces de sécurité israéliennes ont fait des victimes et plusieurs dizaines de blessés en Cisjordanie et à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Etiquette: ;