Emmanuel Macron va présenter ses vœux aux Français ce dimanche 31 décembre. Comment le président va-t-il s’y prendre pour imposer son style ? Ces prédécesseurs n’y sont pas toujours parvenus.

Depuis près de 60 ans, les vœux présidentiels n’ont pas beaucoup changé, même si chaque président a tenté de trouver un style. C’est le général de Gaulle qui le premier, en 1960, fait entrer les caméras de télévision à l’Élysée. Des vœux classiques en pleine guerre d’Algérie. Georges Pompidou n’a pas fait plus original. En 1974, Valéry Giscard d’Estaing bouscule les codes. Des vœux innovants. L’année suivante, la mise en scène est toujours plus soignée, cette fois-ci au coin du feu et son épouse à ses côtés. En 1981, François Mitterrand revient à des vœux très traditionnels dans la posture présidentielle.

Etiquette: ;