A partir de ce 1er janvier 2018, Facebook et les autres grands réseaux sociaux doivent sévir, en Allemagne, contre la diffusion des propos haineux, sous peine d’amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros.

La loi de modération des propos haineux sur les réseaux sociaux a été votée en Allemagne, à l’été dernier, et elle est entrée en vigueur trois mois plus tard mais ce n’est qu’à partir de ce lundi 1er janvier 2018 qu’elle impacte les grands réseaux sociaux, ceux qui comptent plus de 2 millions d’utilisateurs, comme Twitter, Facebook et Youtube.

Sous peine d’amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros, ils doivent supprimer, sous 24 heures, les contenus jugés haineux, tels que les insultes, les appels à la violence ou encore la propagande terroriste.

Etiquette: ;