Les rassemblements, violents, ont fait 21 victimes en quelques jours.

 

Le président Emmanuel Macron a exprimé mardi, dans un entretien téléphonique avec son homologue iranien Hassan Rohani, sa « préoccupation » face « au nombre de victimes lié aux manifestations » des derniers jours en Iran et a appelé Téhéran « à la retenue et à l’apaisement », a indiqué l’Élysée.