Emmanuel Macron a annoncé mercredi qu’il rencontrerait la Première ministre britannique, Theresa May, le 18 janvier, après s’être en particulier entretenu à Calais (Pas-de-Calais) avec les élus et acteurs concernés par les migrations vers le Royaume-Uni.

« Je souhaite pouvoir d’abord obtenir les réflexions de propositions de l’ensemble des acteurs politiques, économiques et sociaux de la région sur les manières d’améliorer la relation frontalière entre la France et la Grande-Bretagne », a dit le président à des journalistes, en marge de ses voeux à la presse.

« La solution miracle n’existe pas. Par contre, je pense qu’il y a des choses qu’on peut améliorer », a-t-il ajouté. L’objectif est de « porter une voix claire et forte de la France dans l’échange que nous aurons avec les Britanniques sur ce sujet, qui fera partie des sujets du sommet franco-britannique », a-t-il déclaré.

Etiquette: ; ;