Le service pénitencier israélien a saisi plus de 2000 recherches et livres de détenus palestiniens, dans la prison de Hadarim (nord d’Israël), soutenant qu’ils comprennent« des questions sécuritaires », a rapporté un communiqué du Club des prisonniers palestiniens.

Dans un communiqué, le Club des prisonniers a souligné que « cette initiative est une tentative d’entraver l’enseignement et l’obtention de diplômes universitaires, en dépit de la détention et des condamnations à perpétuité ».

Le communiqué indique que « la prison de Hadarim, où près de 120 prisonniers sont incarcérés, est la seule où certains détenus peuvent poursuivre leurs études universitaires ».

Le nombre des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes s’élève à près de 6500, selon des données palestiniennes officielles.

Etiquette: