Lors de la visite d’Emmanuel Macron en Chine une cinquantaine d’accords et de contrats devraient être signés notamment avec Airbus et Areva. Mais l’enjeu est pour la France, et l’Europe, de résister aux ambitions et aux appétits de Xi Jinping.

Для плеера требуется установить Flash Player

Pour sa première visite en Chine en qualité de président de la République, qu’il entame ce lundi, Emmanuel Macron entend renouveler l’agenda économique des sommets bilatéraux franco-chinois.

Etiquette: ; ; ;