Les policiers américains ont abattu près d’un millier de personnes en 2017, soit légèrement plus que l’année précédente, selon un décompte publié lundi par le quotidien The Washington Post.

Au total, 987 personnes ont perdu la vie sous des balles policières l’an dernier, contre 963 en 2016 et 995 en 2015, a indiqué le journal qui tient un relevé des fusillades impliquant des policiers depuis 2015. Il se base sur la presse locale, des publications officielles et les réseaux sociaux.

Il n’y a pas aux Etats-Unis de décompte officiel aussi fiable ou aussi complet.

D’après la police fédérale (FBI), 46 policiers ont été tués pendant l’exercice de leurs fonctions en 2017 contre 66 l’année précédente.

Etiquette: ;