La Chine ne pense pas partir à Vancouver à la réunion sur la Corée du Nord, car cette rencontre est le fruit de la pensée de lépoque de la «guerre froide» et ne va pas aider à résoudre le problème, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lu Kang.

«La Chine ne participera pas à une telle réunion. D’abord, cette réflexion de la guerre froide ne peut que créer des désaccords entre les membres de la communauté internationale et saper les efforts conjoints qui sont faits pour trouver une solution pacifique à au problème nucléaire dans la péninsule coréenne», a-t-il dit lors d’un point de prsse.

Il a souligné qu’à l’heure actuelle la situation dans la péninsule coréenne est extrêmement complexe et sensible, toutes les parties devraient faire plus pour faire avancer les négociations, et non l’inverse.

Plus tôt, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson avait annoncé que le Canada et les États-Unis organiseraient une réunion ministérielle à Vancouver le 16 janvier pour discuter de la situation autour de la RPDC. Il a noté que les pays de la région, y compris la Corée du Sud, le Japon et l’Inde y prendront part. Tillerson a déclaré que lors de la réunion, l’efficacité de la pression existante sur la RPDC et d’autres diplomatiques seront discutées.

 

RIA Novosti https://ria.ru/world/20180110/1512344285.html

Etiquette: ; ;