Emmanuel Macron ne veut pas s’exprimer publiquement et donner des « leçons » à la Chine sur les droits de l’homme car cela est « totalement inefficace », a-t-il plaidé lors de sa visite d’Etat à Pékin.

« Il y a des différences entre nous qui sont liées à notre histoire, à nos philosophies profondes, à la nature de nos sociétés », a expliqué le président français mardi soir lors de la déclaration commune aux côtés de son homologue chinois Xi Jinping.

« Je peux me faire plaisir en donnant des leçons à la Chine en parlant à la presse française. Ça s’est beaucoup fait, ça n’a aucun résultat », a-t-il assuré ensuite devant des journalistes lors de la visite d’une galerie d’art à Pékin.

La question des droits de l’homme sera abordée par Emmanuel Macron en privé lors de sa visite, avait assuré l’Elysée avant le voyage. Mais le président français se refuse à en parler publiquement. « C’est totalement inefficace. Je crois à la diplomatie du respect réciproque, on doit travailler dans la durée », a-t-il observé.

L’association de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) avait demandé à M. Macron de réclamer « publiquement » au président Xi des améliorations sur ce front. HRW évoquait en particulier le cas de Liu Xia, la veuve du prix Nobel de la paix décédé Liu Xiaobo, assignée à résidence sans avoir jamais été poursuivie officiellement.

Etiquette: ; ;