Comme prévu, Jeff Sessions a annoncé la création d’une commission spéciale auprès du Congrès américain, qui examinera les résultats de l’enquête liée au projet Cassandra.

Dans le cadre de ce projet, la lutte contre le trafic de drogue organisée par le Hezbollah, considéré aux Etats-Unis comme une organisation terroriste, devait être combattue. A la fin de l’année dernière, il a été rapporté que l’administration Obama avait réduit le projet en raison des craintes d’un accord nucléaire avec l’Iran, qui a finalement conduit au renforcement du Hezbollah.

La révision des résultats signifie une chose : la commission aura de nouvelles questions au sommet du parti démocratique et à ceux qui occupent des postes clés sous Obama. Et à partir de cela, à son tour, il s’ensuit que Hillary Clinton peut devenir une figurante d’une autre enquête. Est-ce que Trump a décidé de remplir sérieusement une de ses promesses électorales, qui est devenue un slogan pendant la course présidentielle, et vraiment mettre Mme Clinton en prison ?

Etiquette: