Les autorités turques ont réintégré par décret-loi plus de 1.800 fonctionnaires qui avaient été limogés dans le cadre des purges lancées après le putsch manqué de juillet 2016.

Ces 1.823 personnes avaient été initialement radiées après avoir téléchargé une messagerie cryptée qu’Ankara considère comme l’outil de communication privilégié des putschistes. Mais les autorités ont annoncé fin décembre que l’application en question avait été téléchargée par des milliers de personnes à leur insu.

Etiquette: