Le Premier ministre Shinzo Abe a quitté vendredi Tokyo pour une première visite d’un dirigeant japonais dans les trois pays baltes ainsi qu’en Bulgarie, Serbie et Roumanie, alors qu’il s’efforce de multiplier les soutiens à sa politique de fermeté envers la Corée du Nord.

Malgré une accalmie ces derniers temps dans les tensions, à l’approche des jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud, M. Abe a continué d’appeler à « maximiser la pression » sur Pyongyang au sujet de ses programmes nucléaires et de développement de missiles.

« Je veux confirmer notre coopération sur le dossier nord-coréen et d’autres questions urgentes auxquelles fait face la communauté internationale », a-t-il déclaré à la presse avant de partir.

M. Abe, qui doit rencontrer les dirigeants de ces six pays, a également souligné qu’il serait accompagné de représentants de plus de 30 entreprises nippones.

Parmi celles-ci, le géant du commerce en ligne Rakuten fera le déplacement en Estonie, pays très avancé dans le domaine des services en ligne et des technologies de l’information.

« Nous espérons y développer la coopération dans les technologies de l’information et dans la cybersécurité », a déclaré un diplomate japonais, rappelant le large développement du tout numérique dans ce petit pays (vote électronique, démarches administratives par internet etc) et la présence d’un centre de cyberdéfense de l’Otan.

La maison de commerce Mitsubishi Corporation couvrira les six pays et le groupe de matériels et services informatiques Fujitsu l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Bulgarie.

Les représentants de la société de prestations informatiques NTT Data, filiale du géant des télécoms NTT, se rendront en Bulgarie, Serbie et Roumanie, tandis que le géant du tabac Japan Tobacco accompagnera la délégation en Serbie.

​ »Les trois pays baltes sont des centres de logistique », a commenté un autre diplomate, y voyant une porte d’entrée de l’Union européenne ainsi que vers les marchés russe et des pays de l’ex-URSS.

« L’Europe du sud-est offre une main d’oeuvre hautement qualifiée », a-t-il par ailleurs résumé en ce qui concerne la Bulgarie, la Roumanie et la Serbie.

Le Japon cherche à renforcer sa présence dans cette région où la Chine développe rapidement des contacts. Les six pays visités font tous partie d’un groupe de 16 Etats d’Europe centrale et orientale et des Balkans qui tiennent avec Pékin un sommet annuel.

Etiquette: ; ; ; ; ;