L’ancien ministre de la Culture Jack Lang ne mâche pas ses mots pour dénoncer les propos de Donald Trump sur les « pays de merde », qualifiant en retour le président américain de « président de merde ».

L’ancien ministre de François Mitterrand a utilisé cette expression samedi sur son compte Twitter et sur Facebook. « C’est un cri du coeur, un cri de révolte après ce qu’il a dit sur les Haïtiens », s’est justifié Jack Lang contacté par l’AFP. « J’ai envie qu’on dise dans le monde entier: ‘président de merde’, comme un cri de ralliement contre ce personnage humiliant et offensant », a insisté le président de l’Institut du monde arabe.

L’ancien ministre qui se déclare « solidaire » des pays africains et d’Haïti, « pays que j’aime », a dénoncé le « mépris » du président américain à leur encontre. « Ce mépris est inqualifiable. C’est blessant, offensant (…) Tous les jours, il déverse du mépris sur les uns sur les autres ».

Selon Jack Lang, Donald Trump est « un xénophobe et un raciste maladif ». « C’est indigne de l’Amérique, grand pays de liberté, de grandes aventures d’émancipation », a estimé l’ancien ministre.

Etiquette: ; ;