Les Haïtiens jugent aujourd’hui avec un dédain certain les propos insultants de Donald Trump à l’encontre de leur pays.

Des paroles qui ont, pour certains, des relents de racisme lié à la prise d’indépendance de la première République noire de l’histoire.

« C’est un cerveau dérangé », soupire Roberson Alphonse. « Evidemment cela froisse notre fierté: même dans ses excuses qui n’en sont pas vraiment, il utilise des mots pour blesser en rappelant encore « pays pauvre », regrette le citoyen de Port-au-Prince. Il n’y aurait pas de moment approprié pour qualifier un Etat de « pays de merde » mais les propos de Donald Trump tombent au plus mal en Haïti: le pays commémore, ce 12 janvier, la tragédie du séisme de 2010 qui a causé la mort de plus de 200.000 personnes.

Etiquette: