En Moldavie, le gouvernement pro-européen a décidé d’interdire purement et simplement la retransmission des programmes télévisés russes qualifiés d’instruments de « propagande ».

Une décision aussitôt fortement critiquée par Moscou.

La loi interdit effectivement la rediffusion des programmes d’actualités, militaires ou politiques russes.

Ce vote est intervenu en dépit du veto du président moldave, lui-même ouvertement pro-russe. Il avait qualifié cette loi « de flagrante entorse à la liberté d’information ».

Suite à une décision de la Cour suprême moldave, ce dernier a par ailleurs été récemment suspendu de ses fonctions pour s’être opposé à la nomination de sept ministres par le premier ministre proeuropéen, Pavel Filip.

Etiquette: ;